Le dentier fixe sur implant : une révolution pour refaire ses dents

dentier fixe sur implant

Le dentier fixe sur implant : une révolution pour refaire ses dents

Dans le monde de la prothèse dentaire, les avancées technologiques et les innovations permettent désormais de bénéficier de solutions plus performantes et confortables pour remplacer des dents manquantes ou abîmées. Parmi ces options, il y a le dentier fixe sur implant, qui s’impose de plus en plus comme une nouvelle norme pour refaire ses dents. Nous vous proposons de découvrir les principaux avantages de cette technique innovante ainsi que son mode de fonctionnement.

Pourquoi choisir le dentier fixe sur implant ?

Les implants dentaires représentent une alternative intéressante aux prothèses traditionnelles pour plusieurs raisons :

Esthétique et naturel

Refaire ses dents en dentier fixe sur implant est très esthétique et donne l’apparence de dents naturelles, grâce à l’utilisation de matériaux modernes qui imitent parfaitement la couleur et la forme des dents. Les patients peuvent ainsi retrouver un sourire harmonieux tout en conservant un aspect naturel.

Confort et stabilité

À la différence des prothèses amovibles, celui-ci offre un soutien stable et ferme, similaire à celui des dents naturelles. Le patient peut ainsi mâcher, parler et sourire sans craindre que le dentier ne se déplace ou ne tombe.

Préservation de la structure osseuse

L’absence de dents peut entraîner une résorption progressive de l’os alvéolaire. Les implants permettent de préserver cet os en fournissant un support solide pour les prothèses. Ainsi, ils contribuent à maintenir la structure du visage et favorisent la santé bucco-dentaire sur le long terme.

Le principe du dentier fixe sur implant

Le processus de placement comprend plusieurs étapes, qui sont réalisées au sein du cabinet d’un chirurgien-dentiste spécialisé :

Évaluation et planification du traitement

Initialement, le praticien réalise une évaluation globale de la situation du patient, tant sur le plan clinique que radiologique. Il est alors possible de déterminer si le patient est éligible à ce type de traitement et d’établir un plan précis.

Placement des implants dentaires

Les implants sont des dispositifs en titane biocompatibles qui viennent remplacer les racines naturelles des dents manquantes. Ils sont placés au cours d’une intervention chirurgicale, réalisée sous anesthésie locale, dans l’os alvéolaire du patient.

Le nombre d’implants nécessaires dépend du cas individuel et peut varier, généralement entre quatre et six implants par arcade dentaire. Après leur placement, une phase de cicatrisation est nécessaire afin que l’os adhère autour des implants.

Conception et fixation de la prothèse dentaire

Une fois les implants bien intégrés, le dentiste procède à la fabrication de la prothèse dentaire, qui va venir se fixer sur les implants. Cette prothèse peut être réalisée en différents matériaux, comme la résine, la céramique ou même un mélange des deux.

fixation de la prothèse dentaire

Entretien et suivi du dentier fixe sur implant

Il est essentiel de prendre soin de ses implants et de sa prothèse dentaire pour garantir leur longévité et éviter des complications. Voici quelques conseils :

Hygiène bucco-dentaire quotidienne

Un brossage régulier avec une brosse à dents douce et un dentifrice non abrasif est recommandé au moins deux fois par jour. Il est également conseillé d’utiliser du fil dentaire inter-implantaire ou une brossette interdentaire pour nettoyer les espaces entre les implants et les dents naturelles.

Visites régulières chez le dentiste

Les contrôles réguliers chez le dentiste permettent de s’assurer du bon état des implants et de la prothèse, ainsi que du maintien d’une hygiène bucco-dentaire optimale. Ces visites peuvent aussi être l’occasion de réaliser un détartrage professionnel si cela s’avère nécessaire.

Le dentier fixe sur implant : une solution adaptée à qui ?

Le dentier fixe sur implant peut être envisagé pour les patients présentant une perte partielle ou totale des dents, que celle-ci soit due à une maladie parodontale, à un accident ou à l’usure naturelle. Toutefois, certains critères doivent être respectés pour garantir le succès de cette technique.

La qualité et la quantité de l’os alvéolaire doivent être adéquates, tout comme l’état de santé général du patient, car certaines conditions médicales telles que le diabète ou des troubles sanguins peuvent constituer des contre-indications. De plus, la motivation du patient à maintenir une hygiène bucco-dentaire irréprochable et à suivre régulièrement le dentiste sont des facteurs essentiels pour garantir le bon déroulement et la pérennité du traitement.

You May Have Missed